Skip to content

Commentaire d’un commentaire… je ne pouvais me taire…

novembre 4, 2012

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/01/des-jeunes-fideles-a-l-islam_1784520_3246.html

À Frédéric Joignot. Auteur de ce « point de vue » visible à cette adresse :
http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/01/des-jeunes-fideles-a-l-islam_1784520_3246.html

C’est avec appréhension que j’ai cliqué sur l’article. Et pour cause…

Je commente cet article au fil de ma lecture.
Première vision : une photo qui se veut certainement représentative des jeunes musulmanes de France. Forcément voilées. Heureusement que celles-ci étudient. Moi, je ne le suis pas, voilée. (Je n’ai pas d’oeillère non plus) Et je m’attache pourtant à être fidèle à l’islam et à Marianne comme mon amie Leïla; accessoirement voilée.
Outre le fait que cette phrase de Gille Kepel qui m’avait échappée me rende triste : « La colère et l’islam se sont développés partout où la République a échoué. » Vous insuffler en moi un véritable vent de colère.
Vous mélangez tout ! et la bibliographie que vous présentez est bien loin de traiter de la réalité des jeunes musulmans de France.
J’aime beaucoup votre « Pendant ce temps » il est drôle…
Vous citez la « Clichy musulmane » et vous abusez de clichés.

Vous dites : « La grande majorité de ces jeunes des cités espère réussir en France, s’inscrit sur les listes électorales, surfe sur Internet, baigne dans la culture mondialisée, développe des « sous-cultures » originales. » drôle celle-ci aussi… Et recherchée celle-là : « Ils s’intègrent sans se dissoudre. » Elle aurait été très drôle si vous aviez ajouté :… « Sauf tous ceux qui deviennent chimistes »… Mais  vous nous donnez déjà les chiffres des « alarmistes » ça aurait fait un peu beaucoup, avouons-le.

Vous poursuivez:

« Hugues Lagrange résume ces tendances : « La résurgence des pratiques cultuelles et la religiosité augmentent chez les immigrés venus en France avant l’âge de 16 ans et chez les Français descendants d’immigrés, mais pas chez les immigrés arrivés à l’âge adulte. » » Okay. Alors on en fait quoi de tous ces gamins ? Sont-ce ces mêmes qui volent des pains au chocolats ?!? Détrompez-vous; Marianne reconnait tous ses enfants, loin d’être ingrats.

« Ces enquêtes ont surpris. » j’espère que vous n’espériez pas faire avancer le débat avec ça…
« Jusque récemment, nombre de défenseurs de l’intégration et de la laïcité, des républicains, prédisaient que les nouvelles générations s’éloigneraient de l’islam. » et pourquoi diable, faudrait-il que nous nous éloignions de l’islam ? Vous devriez plutôt vous, et ces dits « républicains » vous éloignez de la vision que vous en avez.

« Faute de la trouver à l’école ou au travail, ils cherchent cette identité dans leur culture – et dans l’islam. »
Hoho! vous êtes l’exclamation des points Guéant et Zemmour dites-moi ? Qu’est-ce qui vous permet de juger de la non conformité de l’islam et de la culture orientalo-maghrébine avec l’école ou le monde du travail ?
Vous rendez-vous compte de la portée de vos mots ?!

Lagrange (que vous citez beaucoup) ou l’art de manier la chèvre et le choux : oui il y en aurait quand même (toujours selon lui) des bons…. Manier la chèvre et le choux d’accord; mais taper sur les égorgeurs de moutons, tout de même le style Lagrange. Qui d’ailleurs n’a rien d’un Weber; sachez-le mais plutôt d’un réverbère, éteint;  si je puis me permettre.

Lagrange nous dit donc que si les jeunes nouveaux Français (à ce propos, qu’est-ce qu’un nouveau Français ? Y aurait-il une nouvelle définition?…) si ces gens-là donc sont plus religieux c’est parce qu’ils n’ont pas assez accès à la culture européenne à laquelle ils s’opposeraient. Il est vrai que beaucoup trop de quartiers vivent dans une misère culturelle, mais qui n’est qu’un aspect de la misère sociale… Quid de ces jeunes qui réussissent et vivent simplement, tout en vivant leur foi ? Des épiphénomènes ? Épique cette manière de voir les choses. Ma foi est c’est vrai et par définition « personnalisée » mais le fait de manger halal (et aussi souvent casher)qui semble cristalliser votre réflexion; relève encore de mon intimité : c’est mon choix et ça ne regarde que moi.
C’est un fait social qui n’affecte en rien ma vie en société. Que vous observiez cela avec des yeux de sociologue biaisés me blase. Quid encore de ces catholiques ou juifs pratiquants, bouddhistes et non pas moins européens ?

Parfois dire les choses en anglais fait plus classe… « empowerment » n’est-ce pas ? Mais lire ce que dit la littérature anglaise sur le sujet, serait plus sérieux.

Vous continuez :
 » si l’islam séduit les jeunes, c’est avant tout pour des raisons économiques, sociales, de discrimination . Les raisons culturelles ? Elles leurs semblent secondaires… »
Mais merde là !! (oui je suis très en colère) les jeunes musulmans de France ne sont pas des arriérés sociaux incultes et forcément pauvres. Ce n’est pas une religion par défaut ! Attention ! Vous n’êtes pas loin de trouver du pétrole là ! Vous n’êtes pas Qatari dites-moi ?

Plus bas (dans l’article…) :
« Certains l’accusent de « racisme culturel », car il sous-entendrait qu’ils sont incapables d’apprendre, de changer et de s’intégrer à la société européenne. »
Et pourquoi faudrait-il « changer », hein?

Mais oui bien sûr ! Haha ! le « sexisme », la « place des femmes » !…et la mythologie aussi…
En tant que musulmane affirmée je peux vous assurer que j’ai en dégout toutes les thèses dites salafistes. En tant que jeune parisienne aimant les jupes, je peux vous assurer que je ne suis pas dupe du rôle que l’on donne à toutes ces femmes placardées et qui continuent quand elles sont dans les bureaux d’être reléguées.
Le sexisme n’est pas propre aux banlieues et aux sales barbus, vous savez; il y a partout (et pardon si ce n’est pas très halal ou casher) de gros cochons qui ne balaient pas devant leurs portes; partage des tâches ménagères oblige…

Enfin:
« Ces enquêtes permettent de mieux comprendre ce qui se joue, par exemple, dans l’inquiétante vague de tweets antisémites publiés avec le hashtag « #UnBonJuif » – plusieurs milliers d’utilisateurs – qui a déferlé sur le réseau social à la mi-octobre. »
Ah bon ? En quoi ?!
Cette pratique du hashtag est effectivement dangereuse et à dénoncer mais pourquoi ne faites-vous pas un travail sérieux, complet ? le travail de quelqu’un qui connaitrait un tant soit peu ce dont il parle (non je ne parle pas de l’islam; je ne fonde jamais d’espoirs vains) à savoir ce fameux réseau social; formidable miroir de la société (et de sa violence) qui voit défiler malheureusement bon nombre de ce genre de clashs communautaires.
Je me targue d’une timeline irréprochable, et j’ai très vite dénoncé cet hashtag pour le moins douteux. Or il se trouve que je suis une jeune musulmane (!) et plus embêtant pour votre démonstration : il n’y avait pas que des petits maghrébins ou noirs prétendument musulmans (!) qui le tweetaient…
L’antisémitisme, comme l’a redit notre Président est cause nationale est fait bien de l’être. Il n’y a qu’un antisémitisme. Il n’y a pas d’antisémitisme de banlieue; il n’y a qu’une misère sociale, culturelle, religieuse… Réécoutez in extenso le discours et le message de la mère de ce soldat tué par Merah…

Une chose encore; les enquêtes interculturelles ne se limitent pas aux statistiques ethniques. Elles ne se basent encore moins dessus.

Pour vraiment en finir :
« Ces quartiers ne sont pas à feu et à sang, les restaurants et les marchés continuent. » ouf merci pour l’info ! je vais pouvoir ouvrir la fenêtre… et vous, franchir votre porte peut-être ?
Cette description n’est pas ce qui vous fera gagner en crédibilité; à mes yeux du moins.

Sur le concept de « population majoritaire »
Je fais bien partie d’une minorité si l’on prend en compte ma confession religieuse; mais dans une France laïque, la confession n’est pas un critère pour définir mon appartenance à la communauté nationale. Je suis donc aussi partie prenante de l’ensemble de la
population; tout comme ces jeunes de banlieues que vous ciblez et qui ont les mêmes aspirations que la majorité des Français.

Vous terminez:
« (…)entre la République et la diversité. » La diversité est dans notre République Monsieur, et elle vous salue.

Imen Grabsi.

From → Uncategorized

One Comment
  1. pour peu qu’être pauvre soit une tare…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :